Skip to content

Guerre des Roses

janvier 29, 2009

Je refaisais hier le monde autour d’un verre avec un ami de longue date. Nous parlons d’une connaissance et je lui apprends qu’elle va se marier. Il me répond alors par une jolie formule, légèrement cynique mais assez vraie : Elle se marie ? Contre qui ?

J’ai souris. Il est vrai que la vie en couple se transforme parfois en bataille rangée, deux boxers sur le ring qui enchaînent uppercut du droit, coups de poings, dans un ballet destructeur visant le KO final. Parfois, pire, ce n’est pas physique mais moral, l’affrontement s’articule autour du silence, un silence chargé d’amertume, de colère refoulée. Des stratégies militaires sont alors élaborées par les deux camps adverses dans le silence de la rancœur…

A l’école, on devrait nous enseigner l’art de désamorcer les conflits, d’enlever les gants de boxe. On nous envoie désarmés vers l’abattoir du couple, en nous prodiguant quelques vagues conseils, aussi flous qu’un brouillard écossais : « Il faut communiquer, privilégier le dialogue,  respecter l’autre ». Mais comment fait-on ? Quand on a mal, quand on est blessé ? Quand on n’arrive pas à exprimer ce que l’on ressent ? La légère gêne qui grimpe en nous comme grimpe le lierre à une maison. Il ne faudrait pas qu’elle arrive jusqu’à notre cœur et étouffe silencieusement l’amour.

Mais au final, ce petit vaurien qui nous énerve si parfaitement ou cette petite coquine qui persiste et nous fait bouillir de rage, on l’aime. Bien qu’il soit vrai, parfois, que l’amour n’est plus assez fort face à toutes ces tensions et tiraillements. N’est-ce pas le cas dans le film de Danny DeVito, la Guerre des Roses ou encore dans Madame Doubtfire?

Et n’est-ce pas aussi dans Mélincourt, que Thomas Peacock  écrivait :
« La vie en couple peut être un lac orageux, mais le célibat est presque toujours un abreuvoir boueux »? …

dcp45_65

Publicités

From → Cogito ergo sum

One Comment
  1. reinedespommes permalink

    Comme tu as raison quand tu dis qu’on ne nous apprend rien.
    Il n’y a pas l’école de la vie, et franchement, il devrait !

    Tu vois, après des années de réflexion, d’observation aussi, je crois que si un couple explose, c’est que l’un avance plus vite que l’autre.
    Je me souviens encore très bien de la réaction que j’ai eue quand j’ai vu ce film des Rose’s.
    Et puis … j’ai connu des scènes, la rupture, la douleur …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :